Historique du centre social et culturel

En 1972, le quartier des Pivotins (qui deviendra le quartier St Laurent) était encore en grande partie composé de champs en friche : après les tours de l’office H.L.M. s’étendait une zone où ne s’ouvrait encore aucune route pour rejoindre l’avenue Pierre de Coubertin ; seul un mauvais chemin boueux servait de voie de communication. Il n’existait à ce moment aucun local susceptible d’accueillir une réunion, ni une permanence quelconque. Rien pour les enfants, ni pour les adultes, ni pour les personnes âgées …

Parmi les conseillers municipaux nouvellement élus, quatre se trouvent choqués par le manque d’humanisation de ce quartier sud de Cosne/Loire, appelé à recevoir de nombreuses familles.

Il faut concevoir des lieux de rencontre abritant des activités et des services, donner une structure légale à ces réalisations, rechercher les compétences et les crédits nécessaires. Mais comment ?

Madame Porthault, Monsieur Nabéris, Monsieur Bardin et Madame Coulomb vont se pencher sur cette naissance nécessaire d’une association Loi 1901. Première étude de statuts, dépôts de ceux-ci et recherche d’un local immédiat : rien n’est vacant. Néanmoins l’office d’H.L.M. propose quelques mètres carrés sociaux en sous-sol des blocs. L’association naissante s’y installe et essaie de mettre en place immédiatement les services les plus urgents. Les compagnons d’Emmaüs qui viennent de faire une campagne de ramassage dans le canton vont offrir à l’association les crédits nécessaires pour les premières tables, les premiers sièges, etc.

Monsieur Nabéris, maire de Cosne/Loire, va engager des travaux pour l’association au 33 Avenue de la Paix (pour les activités de l’association) et au 4 allée de Berry pour y implanter une permanence de service social et une consultation de nourrissons.

Les adhérents ont tout de suite été nombreux et de toutes les catégories d’âge. Les moyens étant limités, le premier conseil d’administration du centre social fait exécuter par Monsieur Lambert, assistant social, une étude de besoin qui servira par la suite de « canevas » de travail. Et, progressivement, grâce notamment à une équipe de bénévoles nombreuse, les activités vont naître et se développer.

Dès 1975, l’équipe constate que les locaux sont insuffisants : 120 enfants fréquentent déjà à cette époque, les salles d’accueil, côtoyant d’autres activités : bibliothèque, club des dames, atelier couture et bricolage, club 3ème Age …

En 1976, un dossier de construction d’un bâtiment indépendant est rédigé. Le maire de Cosne/Loire accepte de vendre à l’association le terrain nécessaire à la construction du futur centre Social. L’association obtiendra successivement de la part Conseil Général, de la Caisse d’Allocations Familiales et du ministère de la Santé, les crédits nécessaires au projet de construction. Commencé en 1978, le bâtiment sera terminé en 1980.

L’association bénéficie alors d’un local adapté où les activités se multiplient. Très vite, la place vient encore à manquer et la construction d’un deuxième bâtiment annexe, plus particulièrement réservé aux enfants, est réalisée en 1994.

Il faudra attendre 2005 pour voir les activités du Centre Social et Culturel s’étendre encore un peu plus sur le quartier Saint Laurent avec la mise à disposition par la municipalité de Cosne/Loire d’un local dans la nouvelle maison de quartier : l’espace ados réservé aux jeunes de 11 à 17 ans.