Engagement du centre social contre les violences sexistes et sexuelles

Signature au Palais de Loire du contrat local de mobilisation et de coordination sur les violences sexistes et sexuelles de Cosne-Cours-sur-Loire

La gravité et la multiplicité des violences sexistes et sexuelles dont les femmes sont les principales victimes constitue un phénomène d’ampleur en France, puisqu’une femme y décède tous les trois jours en raison d’actes pratiqués par son compagnon ou ex-compagnon, des enfants en étant parfois également les victimes.

Ces violences portent atteinte aux droits fondamentaux et au principe d’égalité qui fondent la République. Elles doivent donc être fermement combattues et réprimées via une réponse forte des pouvoirs publics ainsi que des partenaires institutionnels et associatifs de la prévention et de la lutte contre ces violences.

Conformément à la déclinaison départementale du plan de mobilisation nationale, le Conseil intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de Cosne-Cours-sur-Loire avait décidé, le 29 novembre 2021, d’instaurer une commission thématique dédiée aux violences intrafamiliales. Le contrat local en résultant a été signé cet après-midi en présence de Monsieur Daniel GILLONNIER, maire de Cosne-Cours-sur-Loire, entouré notamment de M. Christophe Hurault, Sous-Préfet de Cosne-Cours-Sur-Loire, de M. Fabien BAZIN, Président du Conseil Départemental de la Nièvre et de Mme le Substitut du Procureur de la République de Nevers, dans la salle Belvédère, au terme d’une présentation détaillée des actions déjà menées et des objectifs fixés collectivement à partir des différents domaines de compétences.

Le Centre Social et Culturel Suzanne Coulomb s’est engagé à accueillir, écouter et orienter les victimes vers des partenaires assurant des permanences dans ses locaux.

Les participants ont ensuite été accueillis dans le nouveau point d’accueil de jour sur rendez-vous de l’association DECID’L qui est situé rue des Chapelains à Cosne-sur-Loire (06-25-85-50-56). Il s’agit d’un lieu d’écoute chaleureux comprenant un espace pour les enfants, organisant des groupes de parole et permettant aux victimes de stocker des documents administratifs.

“Le présent n’est pas un passé en puissance, il est le moment du choix et de l’action.” Simone de Beauvoir.

Marie-Claire-MARASI, Présidente du centre social et culturel Suzanne Coulomb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.